Aller au contenu principal
Les Cahiers du Numérique #5

Les Cahiers du Numérique

AVEC « LES CAHIERS DU NUMÉRIQUE », NOUS PORTERONS LE DÉBAT SUR L’INNOVATION AU-DELÀ DE NOTRE ÉCOSYSTÈME

À l’heure du tout numérique et de la convergence des supports, lancer une revue papier pourrait relever d’une idée saugrenue… Et pourtant ! Nous croyons fermement aux vertus et aux atouts du papier… s’il ne fait pas l’impasse, bien entendu, sur une déclinaison numérique.
Nos industries vivent une véritable révolution qui est autant portée par l’appétit du public et des professionnels pour de nouveaux usages de l’IT que par des lames de fond technologiques, comme le Cloud computing, qui permettent à ces usages de se concevoir et se réaliser. Mais notre dossier consacré à l’Internet mobile le confirme : cette révolution ne se fait pas sans heurts. Jusqu’à quand nos infrastructures tiendront-elles ? Comment financer leur renouvellement ? Les phénomènes d’intégration verticale et de convergence à l’oeuvre dans l’industrie sont-ils à même de garantir la liberté des usages du consommateur ? Toutes ces questions ont besoin d’être débattues et portées au-delà de notre environnement. Institutionnels, politiques, décideurs économiques, citoyens et consommateurs : tous ont le devoir de participer à ces enjeux et aux débats qu’ils suscitent. Une revue répondant à un modèle précis peut porter ce débat au-delà d’un écosystème bien défini, au-delà d’un entre soi, à terme sclérosant.
Ce qui rassemble notre communauté doit également être présent dans Les Cahiers. Ce dénominateur commun, c’est, bien entendu, l’innovation. Les pépites, que l’Afdel défend ardemment, auront ici, bien plus qu’ailleurs, leur droit de cité. Les nouveaux modèles économiques seront passés à la loupe, les sociologues, économistes et juristes et, bien sûr, hommes et femmes politiques seront sollicités pour s’exprimer dans les colonnes des Cahiers. Des Cahiers du numérique qui souhaitent rendre compte du numérique dans sa diversité, avec un mot d’ordre : donnons la parole à l’innovation et, par là même, à la compétitivité de notre économie !